Bill Clinton sur la sellette concernant les dons de certains pays musulmans à sa fondation

L’ancien président Bill Clinton a défendu samedi soir les dons versés à sa fondation par des pays du Moyen-Orient, une pratique critiquée aux Etats-Unis en raison du bilan contesté de ces derniers en matière de droits de l’homme. Sa femme Hillary, invitée à la même conférence organisée par l’université de Miami (Floride, sud-est), a refusé pour sa part de s’exprimer sur la controverse concernant ses courriels, pour lesquels elle a utilisé un compte personnel lorsqu’elle était secrétaire d’Etat, au lieu d’un compte du département d’Etat. « Nous recevons de l’argent d’autres pays. Et certains sont au Moyen-Orient », a reconnu Bill Clinton lors d’une conférence à l’université de Miami (sud-est). « Par exemple, les Emirats nous donnent de l’argent. Est-ce qu’on est d’accord avec tout ce qu’ils font? Non, mais ils nous aident à combattre l’Etat islamique », a fait valoir l’ancien président. « On doit décider (…) si ça fera plus de mal que de bien quand quelqu’un d’un autre pays nous aide », a expliqué Bill Clinton.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *