Bien maîtrisé, le cannabis moins dangereux qu’Aspirine et Paracétamol mal dosés !

 

Il faut bien admettre que le cannabis a le plus grand besoin de redorer son blason après la réputation sulfureuse qui le suit à la trace et alors que, prescrit par qui de droit, il peut épargner de redoutables douleurs sans mettre la santé du fumeur en péril.

Cannabis moins dangereux ? A contrario de l’Aspirine et du Paracétamol, ces deux molécules apparemment anodines puisque vendues sans ordonnance dont le premier migraineux qui passe s’autorise une consommation des plus dangereuses parce que n’étant pas docteur !

Ceci-étant, mettre réellement à jour les vertus du cannabis demande une étude approfondie de cette plante… Et qui dit « recherche » dit « besoin de gros sous » !

Ainsi la société israélienne Asana Bio Group a-t-elle investi 2,3 millions de dollars dans la création d’un laboratoire de recherche sur les ingrédients actifs de la plante de cannabis (actuellement cultivée à Malte), ainsi que de possibles concomitances entre souches et maladies spécifiques.

 Là où l’on voit que l’argent ne suffit pas !

Et pour ce faire, les responsables de se choisir comme base, le campus de biotechnologie de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Là ils sont à même de s’appuyer sur les compétences « cannabis à fins médicales » des professeurs de cette Université Hébraïque, messieurs Lumir Hanus, et Raphael Mchoulam.

Deux pointures qui ont permis au long de 50 années de recherche d’isoler plus de 1 000 ingrédients actifs.

Et c’est parti !

La première coopération de Lumir Lab sera avec Gynica, une société de recherche et développement pour le traitement de l’endométriose, une maladie douloureuse dans laquelle la couche de tissu qui recouvre normalement l’intérieur de l’utérus se développe en dehors de celui-ci.

Dans ce partenariat, le laboratoire n’effectuera des recherches que sur les plantes et les cellules, mais il pourrait jouer un rôle de médiateur entre le Centre médical Gynica et Hadassah … A condition que toutes les observations sur les animaux et les humains soient à jour, ce 15 octobre 2018 comme espérées !

Quelques semaines plus tôt, Ehud Barak, ancien Premier ministre israélien, entrait lui aussi dans ces arcanes, était nommé président d’InterCure Ltd. (TASE: INCR), une Start-Up spécialisée investissement dans des sociétés de biotechnologie et des sciences de la vie.

« Je suis heureux de rejoindre la haute direction de la société », avait alors déclaré Mr Barak.

« Le cannabis médical a démontré son potentiel pour aider et améliorer la vie de nombreux patients à travers le monde. Les pays occidentaux l’ont adopté et l’adoptent comme traitement médical reconnu. La société est bien placée pour pénétrer ces marchés. J’ai l’intention de diriger la stratégie de croissance internationale de la société et de prendre une part active à son développement commercial dans le but d’en faire un leader mondial dans son domaine.  »

 Qui a dit que « Ça eut payé mais ça paye plus » ? En voilà une idée qu’elle est fausse !!

En effet, Mr Barak, 76 ans de recevoir une indemnité mensuelle de 10 000 dollars pour 40 heures de travail sans parler de petites et grandes primes versées par-ci, par-là !

Mais, soyons juste, c’est le malade qui trouvera le mieux son compte dans l’apparition légale du cannabis : Ne plus souffrir n’a pas de prix !

Sources :

https://en.globes.co.il/en/article-cannabis-rd-lab-set-up-at-hebrew-u-1001256530

https://en.globes.co.il/en/article-medical-cannabs-co-intercure-names-ehud-barak-chairman-1001254279

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Bien maîtrisé, le cannabis moins dangereux qu’Aspirine et Paracétamol mal dosés !

  • Avatar
    22 octobre 2018 à 17 h 32 min
    Permalink

    Allons, allons, le cannabis mal dosé peut aussi faire des ravages !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *