Dans le creux de son illustre carrière, redevenu «simple» ministre des Finances, le chef du Likoud, havane au bec, tombe nez à nez avec un attroupement de journalistes dans un des couloirs de la Knesset. «Bibi», sensible, bien trop sensible, au poids des images, se figure vite le tableau : le chantre du néolibéralisme, fossoyeur de l’Etat-providence israélien, se balade en fumant des barreaux de chaises made in Cuba.Lire la suite sur israelvalley.com