Bibi le vainqueur nous réserve quelques surprises de taille

Après l’attribution de portefeuilles ministériels aux partis de la coalition – Habayit Hayehudi, Koulanou, Judaïsme de la Thora et Shass – c’est au tour des députés du Likoud de mener une bataille pour les postes ministériels convoités… et restants.

Juste une heure et demie avant la date limite, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a finalement été en mesure de former un gouvernement. Alors que de nombreux postes au sein du prochain gouvernement ont été remplis au cours des pourparlers de la coalition, il y a encore un certain nombre de portefeuilles convoités à gagner pour les députés du Likoud.

Toutefois, il subsiste dans la mémoire du Premier ministre deux « interfaces » politiques qu’il doit résoudre : la disparition de Lieberman du jeu de la coalition, et les menaces de Bennett, 24 heures avant le délai de formation du gouvernement. Le premier, sera résolu plus tard, au moment où Lieberman fera sa réapparition pour rejoindre le cabinet, et le second sera l’objet d’une vengeance reportée à une période plus adéquate.

bibi et ses copainsLieberman, Netanyahou et Bennett

En attendant, Netanyahou s’abstiendra pendant plusieurs jours avant d’annoncer lequel des membres de son parti recevra un poste ministériel, afin d’éviter un conflit interne au sein du Likoud. Pendant ce temps, le reste du gouvernement se présente comme suit :

bennettNaftali Bennett, nouveau ministre de l’Education

Le président d’Habayit Hayehudi, Naftali Bennett, sera nommé ministre de l’Éducation, tandis qu’Uri Ariel et Ayelet Shaked seront nommés ministre de l’Agriculture et ministre de la Justice, respectivement. Ariel sera aussi responsable de contrôler la Division de l’établissement des communautés et de maintenir la mise œuvre d’un programme de régulation des Bédouins dans le Néguev. En outre, le parti va choisir un candidat pour le poste de vice-ministre de la défense.

kahlonMoshe Kahlon, nouveau ministre des Finances

Le président de Koulanou, Moshe Kahlon, sera ministre des Finances ainsi que président du Conseil d’attribution des terres, en collaboration avec le Shass. Yoav Galant sera nommé ministre du logement, tandis qu’une troisième personne, apparemment Avi Gabbay, un proche de Kahlon, sera nommé ministre de l’Environnement.

Le président du Shass, Arie Dery, sera ministre de l’Economie, du Néguev et de la Galilée, ministre du Développement, et éventuellement aussi ministre des Affaires religieuses, bien que ce poste sera peut- être donné à un autre membre du parti. En outre, Dery nommera Itzhak Cohen à la tête de l’Administration de planification au sein du ministère des Finances. Avec l’accord du Likoud, une éventualité qui sera sujette à certains changements, Cohen peut finir par prendre le poste de vice-ministre des Finances.

deryArie Dery, nouveau ministre de l’Economie

Membre influent de Judaïsme de la Torah, Yaakov Litzman, sera vice-ministre de la Santé, tandis que Moshe Gafni présidera la Commission des finances de la Knesset, postes qu’ils occupaient lors de la seconde investiture de Binyamin Netanyahou.

litzmanYaacov Litzman, nouveau vice-ministre de la Santé

Dix portefeuilles supplémentaires devraient aller à des membres du parti au pouvoir, mais à partir de maintenant, la plupart des nominations restent secrètes. Ce que l’on sait par contre, c’est que Moshe Yaalon et Israël Katz se maintiendront à leurs postes en tant que ministre de la Défense et ministre des Transports, tandis que les ministres Silvan Shalom, Gilad Erdan, et Yuval Steinitz garderont un titre de ministre,  peut-être dans différents domaines.

Shalom, Erdan, Steinitz, ainsi que le ministre adjoint des Affaires étrangères Tzahi Hanegbi se sont jetés sur le portefeuille des Affaires étrangères, mais Netanyahou refuse d’y renoncer pour l’instant. L’énergie et l’eau, l’Intérieur, et le portefeuille de la Sécurité publique sont susceptibles d’attendre le bon vouloir du Premier ministre, c’est-à-dire de ses choix.

yaalonMoshé Yaalon, ancien et nouveau ministre de la Défense

L’ancien ministre Benny Begin, a été mentionné à plusieurs reprises comme un candidat potentiel pour l’accession au portefeuille du Renseignement. Le vice-ministre Ofir Akunis a également été désigné comme candidat possible pour le portefeuille des communications, mais aucune de ces éventualités n’est certaine. Une autre lutte au sein du Likoud est pour le portefeuille de l’Aide sociale, que les députés Miri Regev, Danny Danon, et le vice-ministre des Transports, Tzipi Hotobeli convoitent.

Enfin, le nouveau cabinet de sécurité de Netanyahou sera constitué, en plus du Premier ministre, de Yaalon, Bennett, Shaked, Dery, Kahlon, et cinq autres ministres du Likoud indéterminés. Certains disent que le gouvernement de Netanyahou est « boiteux », d’autres qu’il explosera au moindre conflit, et d’autres encore que dans deux mois, les Travaillistes rejoindront le Likoud. « Il faut laisser à ce gouvernement sa chance et peut-être que l’action sera le ciment de tous ces dirigeants, » commente le journaliste Yoav Krakowski.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *