BHL dans le collimateur du patron de Sud radio

Celui qui dit la vérité doit être assassiné ! Toujours d’actualité, cette constatation extraite d’une chanson de Guy Béart concerne cette fois-ci Bernard Henry Levy !

Dans le cadre de sa tournée européenne consacrée à la présentation de sa nouvelle pièce de théâtre « Looking for Europe », BHL a déposé le 5 mars ses valises à Milan.

Sous la forme d’un monologue long de 1h30, le médiatique philosophe part en croisade contre la montée des populismes qui  » menaceraient » selon lui le Vieux continent.

(Le conditionnel employé ci-dessus est aussi insalubre que les tergiversations si courantes actuellement du style un acte perpétré par un fou en lieu et place d’acte terroriste le plus souvent teinté d’antisémitisme )…

Et la tirade journalistique de poursuivre : « Souvent volontiers acerbe envers les Gilets jaunes, l’essayiste a eu quelques mots supplémentaires à leur égard lors de sa représentation milanaise. Dans un extrait vidéo diffusé dans un reportage de LCI, on l’entend clamer une tirade accompagnée d’une gestuelle pour le moins inquisitrice, une énième charge à l’encontre de ceux des Gilets jaunes « qui, à Paris, ne pensent qu’à casser du flic, du juif et du pédé ».

Casser du flic, du juif et du pédé

Pensez-donc ! Il ose affirmer que certains Gilets jaunes « ne pensent qu’à casser du flic, du juif et du pédé » !

Voir vidéo incriminée :

Moult médias se félicitent qu’heureusement, « un journaliste ait alerté le CSA sur cette séquence ». Il s’agit du président de Sud Radio Didier Maïsto (qui dénonce régulièrement le traitement médiatique réservé aux Gilets jaunes).

Maïsto, en réaction aux propos de Bernard-Henri Levy,  a, dans un courrier en date du 8 mars, appelé le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA) à sévir contre ce qu’il juge constituer une «une criante incitation publique à la haine».

Il exige en outre que les interventions, y compris «les extraits» de la pièce de théâtre de Bernard-Henri Levy diffusés dans les médias, soient désormais comptabilisées sur «le temps de parole de La République en Marche».

Arrêtons le massacre de l’homme seul en scène ! A contrario, voyons le coté positif de toute chose : Sans aller jusqu’à remercier les auteurs de ces viles attaques, admettons que voilà une publicité sans laquelle on aurait sans doute moins  parlé de cette tournée….

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *