Berbères, Kabyles ? L’origine des juifs d’Afrique du Nord

 

Chapitre 2 : L’AFRIQUE DU NORD : La présence Juive en Afrique du Nord remonterait à la fondation de Carthage  700 ans avant l’ère commune. Par Pierre Mamou. Voir le chapitre 1 :Marranes, Crypto-Juifs et tribus perdus, légendes et vérités : l’Afghanistan.

Carthage a été fondée par les Phéniciens qui étaient proches par la langue avec les Hébreux avec qui ils avaient beaucoup d’échanges. C’est entre autres matériaux, avec du bois de cèdre venu du Liban voisin terre des Phéniciens que Salomon construisit le premier Temple de Jérusalem. Tarchich mentionné dans la bible comme étant la destination des marins et commerçants Hébreux se situerait en Tunisie.

Certaines tribus Berbères d’Afrique du nord adoptèrent plusieurs pratiques du judaïsme avant l’ère chrétienne. Puis pour beaucoup d’entre elles, ces tribus furent les premiers chrétiens. Les cavaliers Arabes abordèrent les rives du Maghreb au 7ème siècle après l’ère commune. Ce sont eux aussi qui épousèrent l’Islam malgré la résistante héroïque de leur célèbre chef La Kahena.

Victorieuse dans une première bataille face aux envahisseurs venus d’Arabie, elle fut vaincue lors d’une deuxième bataille et demanda alors à ses deux fils de se convertir à l’Islam pour avoir la vie sauve. Ils deviendront par la suite généraux des armées Arabo-Berbères qui conquirent l’Espagne. La Kahena quant à elle, fut décapitée par les Arabes et sa tête envoyée comme trophée à Bagdad.

Le statut inférieur de dhimmi

La quasi-totalité des tribus berbères judaïsés ou christianisés se convertirent à l’Islam alors que les communautés juives venues d’Israël restèrent fidèles à leur foi, tout en acceptant le statut inférieur de dhimmi institué par le calife Omar. Ce statut de dhimmi appelé pacte d’Omar, laissait aux gens du livre Al EL Kitteb Juifs et Chrétiens la possibilité de pratiquer leur religion mais avec des contraintes multiples de soumission, d’interdictions et le paiement d’impôts supplémentaires appelés Jezzyia. Ce statut d’infériorité perdura jusqu’au 19ème siècle. Il ne fut supprimé qu’avec la colonisation Française en Algérie en 1830, en Tunisie en 1881 et au Maroc en 1912.

L’origine supposée Juive des Berbères ou Kabyles relèvent donc plus de la légende ou d’un souvenir lointain de proximité avec le judaïsme. Des recherches ADN récentes confirment l’origine moyen-orientale-hébraïque des communautés Juives d’Afrique du nord.

Les conversions forcées

En revanche il y a eu à différentes époques des conversions forcées de Juifs à l’Islam. La première et la plus importante eu lieu au 11ème siècle de l’ère commune. Suite à l’invasion de toute l’Afrique du Nord et d’une partie de l’Espagne par les Almohades, ces tribus Berbères Islamisés et fanatiques ne laissèrent aux Chrétiens et aux Juifs que le choix entre la conversion ou la mort. Maimonide fut le plus célèbre converti provisoire à l’Islam qui enjoignit les communautés Juives à se convertir à l’Islam en apparence et à rester crypto Juifs. En attendant des jours meilleurs où ils pourraient revenir au judaïsme.

Les Chrétiens disparurent complètement de l’Afrique du Nord alors qu’à la suite de la chute des Almohades presque toutes les communautés juives revinrent ouvertement au judaïsme. Presque toutes car 2 communautés à Fès au Maroc et à Sfax en Tunisie, restèrent en apparence Musulmane, tout en conservant leurs patronymes et certaines pratiques judaïques.

Fès et Sfax

A Fès au Maroc, les Muhajirin ou Bildiyyin Juifs convertis ont contribué aux mouvements sociaux, intellectuels. Ils ont nourri la vie économique et politique et forgé le rayonnement de Fès au cours des siècles. Souvent obligés d’opter pour des mariages entre convertis Juifs, car soupçonnés par le reste de la population de ne pas être des musulmans sincères. Ils font aujourd’hui partie des élites du Maroc. Pour la plupart d’entre eux, ils refusent de revenir au judaïsme contrairement aux Marranes du Portugal, d’Espagne ou d’Amérique du sud.

A Sfax en Tunisie, poumon économique du pays, un phénomène similaire à Fès  s’est produit avec le non-retour au judaïsme des Juifs convertis de la ville. Du 12ème au 16ème siècle il n’y eu plus un seul Juif à Sfax. Ce n’est qu’au 16ème siècle que le gouverneur de la ville demanda à des bijoutiers Juifs de Djerba de venir s’installer à Sfax. Ils acceptèrent à la condition d’être suffisamment nombreux pour former une communauté Juive structurée. Les Juifs Sfaxiens présent dans la ville au 20ème siècle descendent de ces Djerbiens arrivés 3 siècles plus tôt.

Aujourd’hui il est de notoriété publique à Sfax que plusieurs familles Musulmanes comme les Kamoun ,les BenSlama  etc.  sont d’origine juive. Mais elles aussi comme celles de Fès, ne souhaitent pas retourner au judaïsme. Paradoxe intéressant à signaler. Après le départ de la quasi-totalité des Juifs de Tunisie à partir des années 1950 qui dominaient l’économie du pays ce sont les Sfaxiens musulmans peut être pour beaucoup d’entre eux d’origine Juive et ne représentant que 10% de la population Tunisienne, qui détiennent plus de 50% du pouvoir économique.

Par Pierre Mamou. Voir le chapitre 1 :Marranes, Crypto-Juifs et tribus perdus, légendes et vérités : l’Afghanistan.

Pierre Mamou

Pierre Mamou

Pierre Mamou est né à Tunis qu’il quitte adolescent mais où il garde de nombreux amis et relations.Il choisit une carrière dans le commerce international qui lui permet de voyager dans le monde entier ,notamment en Chine et en Inde,mais sa véritable passion est d’aller à la rencontre des communautés Marranes,ces Juifs Espagnols obligés de se convertir ou de s’exiler il y a 5 siècles.Chaque mois il nous fera un récit historique et racontera ses rencontres d’Amsterdam à Livourne, de la Jamaïque à Goa en Inde à la découverte des communautés Marranes

Une pensée sur “Berbères, Kabyles ? L’origine des juifs d’Afrique du Nord

  • 4 octobre 2018 à 2:35
    Permalink

    Je confirme les dits de ce Monsieur, moi kabyle d’origine juive.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *