Benny Gantz : des règles tribales et grégaires qui nous sont étrangères

Lors d’une réunion à Sdérot, le général de brigade et chef d’état-major de Tsahal, Benny Gantz, a averti le Hamas que les communautés de la frontière de Gaza ne sont pas des points faibles, même si leur sécurité doit être renforcée en vue de conflits futurs.

Benny Gantz a souligné mercredi la nécessité de renforcer et de soutenir les communautés et les résidents du sud d’Israël. « Ce n’est pas seulement le fait de leur donner des avantages financiers, mais de renforcer la sécurité de ces communautés pour les crises à venir. » Le chef de Tsahal a aussi affirmé : « Le Hamas observe les villes près de la clôture de la frontière à la recherche des points faibles et des domaines potentiels de fonctionnement de cellules terroristes. Nous avons vu l’été dernier l’effort énorme qu’il a fourni en vue d’une attaque générale contre l’Etat d’Israël, et spécifiquement contre les communautés frontalières de Sdérot. Mais nous avons agi en conséquence, nous leur avons infligé une correction qui les a contraint à demander grâce, et notre vigilance ne faiblira pas. »

sderot

Gantz continue en précisant : « Le Hamas semble voir dans nos communautés comme un point faible, mais je les regarde comme une force. Cette zone n’a pas cesser de vivre pendant la guerre, la création et la fabrication ont continué, malgré toutes les difficultés et les douleurs. Je suis heureux d’exprimer ma grande estime pour les résidents du sud, pour leur courage et leur détermination de reconstruire leur région après la dure campagne qu’ils ont subie. »

Le chef de l’armée israélienne a également abordé les changements politiques et sécuritaires qui se produisent dans tout le Moyen-Orient. « Quand vous observez les perspectives de sécurité et de stratégie qui prennent un tour rapide autour de la Méditerranée, il est difficile de ne pas remarquer la mesure des énormes changements qui s’opèrent devant nos yeux. »

daesh

Faisant allusion à la domination des groupes de djihadistes de l’Etat islamique sur les régions de la Syrie et de l’Irak, Gantz a ajouté: « Les frontières entre les pays s’estompent avec une violence intense, créant effectivement des entités ethno-confessionnelles qui ont des règles tribales et des règles grégaires qui nous sont étrangères, et lentement, très lentement, votre réalité stratégique change.  »

Gantz a conclut en déclarant: « Le Moyen-Orient comporte des dangers imprévus. Nous constatons que les composants de la menace changent, qu’à côté des menaces régulières, classiques, la menace terroriste augmente, ainsi que les menaces de conflits asymétriques et les menaces de feu sans distinction. Même pendant que nous parlons, nous sommes confrontés simultanément à un nouveau champ de bataille dans la guerre cybernétique, tout le temps, partout, et venant de n’importe où « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *