« Bennett a raison », a déclaré dans un communiqué l’ancien ministre des Finances Yaïr Lapid

« Bennett a raison », a déclaré dans un communiqué l’ancien ministre des Finances Yaïr Lapid. « En tant que personne qui était à ses côtés dans le cabinet [de sécurité], je peux certifier que la situation actuelle est déraisonnable. Les ministres du cabinet [de sécurité] ne reçoivent pas une information assez complète », et il agit « de crise en crise », a déclaré Lapid. Ce mois-ci, des extraits du rapport ont fuité, révélant que les renseignements cruciaux n’étaient pas communiqués aux membres du cabinet de sécurité pendant la guerre de 2014 contre le Hamas, poussant Bennett à demander à Netanyahu de corriger les « déficiences » du partage de renseignements dans son cabinet.

Une pensée sur “« Bennett a raison », a déclaré dans un communiqué l’ancien ministre des Finances Yaïr Lapid

  • 27 mai 2016 à 19 h 03 min
    Permalink

    Oui Bennett a raison d’autant que sa revendication n’est pas sectorielle et concerne tous les « enfants » d’Israël, leurs père et mère. Qui pourrait ne pas vouloir que le cabinet de sécurité qui décide de la guerre, de la paix, des cessez-le-feu etc… ne fonctionne pas mieux ? Il joue sur du velours, le rapport du contrôleur de l’Etat lui donne toute sa légitimité et à posteriori justifie son attitude moquée et qualifiée « d’infantile » au moment de Tsouk Eytan.

    Netanyahu paye l’humiliation constante que lui et Yaalon font subir à Bennett depuis des années et le fait que Bibi n’ait pas exigé de Yaalon qu’il transfère à Élie Ben Dahan les pouvoirs qui étaient les siens au ministère de la Défense en vertu des accords de coalition. Et que risque Bennett ? En ne votant pas l’entrée de Lieberman au gvt, au pire le gvt reste avec 61 députés. Et la menace de Netanyahu est vaine, il ne peut pas renvoyer Habayt Hayehudi et faire tomber le gvt pour avoir refusé d’améliorer le fonctionnement du cabinet de sécurité et donc de protéger la vie des soldats. Et ce n’est ni la gauche ni Lapid qui vont venir à son secours. Netanyahu peut enrager, il a trouvé son maître au jeu d’échec politique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.