Benjamin Netanyahu propose à l’Afrique une coalition contre le terrorisme

 
 
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a proposé la mise sur pied d’une coalition ‘’forte » avec l’Afrique pour lutter contre le terrorisme.S’adressant dimanche lors du 51ème Sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO à Monrovia, au Libéria, M. Netanyahu a mis en garde contre la vague croissante de terrorisme qui fait de plus en plus de morts à travers le monde, notamment au Niger, au Mali, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire , en France et au Royaume-Uni….Détails……




Il a appelé à des efforts concertés entre l’Afrique, son pays et le reste du monde pour lutter contre ce fléau qui, selon lui, ne connaît pas de limites et doit être maîtrisé avant qu’il ne produise encore plus de ravage sur des personnes innocentes.
« Les terroristes adorent la mort, assassinent indistinctement, mais ils ne nous effrayeront pas. Nous devons unir nos forces pour les combattre et les vaincre », a promis Netanyahu.
Faisant allusion à la détermination de l’Afrique à se débarrasser de son « triste passé colonial, de l’esclavage et des guerres horribles », le leader israélien a affirmé que le continent possédait un grand potentiel qui pourrait être exploité pour modifier de manière constructive l’histoire de son peuple.
Selon Benjamin Netanyhu, Israël et l’Afrique ont beaucoup en commun, affirmant que ses compatriotes, comme ceux du continent s’étaient vus refuser l’indépendance, asservis et colonisés, avec des conséquences dévastatrices.
Dans un discours qu’il a également mis à profit pour annoncer la nouvelle politique de son pays envers le continent, le Premier ministre a déclaré : « Israël revient en Afrique et l’Afrique revient en Israël. Je crois en l’Afrique, à son potentiel et à sa force ; notre relation avec l’Afrique est une priorité absolue ».
La cérémonie d’ouverture du 51ème sommet de la CEDEAO s’est tenue sous la présidence de la présidente du Liberia, Mme Ellen Johnson Sirleaf et en présence, notamment, des présidents du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Gambie, du Sierra Léone et du Bénin.
Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, le représentant spécial du secrétaire général des nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas et le Haut-Commissaire de l’Union européenne, Federica Mogherini, prennent part également au Sommet.
Le roi Mohammed VI du Maroc attendu à ce sommet a finalement désisté. La présence à cette conférence du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu en serait la raison principale.
Source Journal du Cameroun

Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Lire la suite

source : Koide9enisrael