Beit Haguefen: Les artistes juifs et arabes se rencontrent au quotidien

L’amour de l’Autre se « love » avec bonheur dans l’Art ! L’Art, vecteur de Paix, s’exposera les 13 – 14 et 15 juin 2019 pour les « 39èmes Journées de la Culture Arabo-Juive » à Haïfa.

Salut les artistes ! Situé dans un ancien bâtiment de pierre, le centre arabo-juif de Beit HaGuefen s’est donné comme but d’organiser des activités sociales et culturelles inter-religieuses.

Voir VIDEO (en hébreu traduite en Anglais):

 

Il s’agit d’un festival de culture arabe influent qui promeut l’Art sous toutes ses formes, à savoir la sculpture, la peinture, la musique, la culture en général.

« Nos activités sont basées sur la conviction que la connaissance interpersonnelle et la rencontre avec une autre façon de penser,  sont essentielles pour éliminer les barrières et instaurer une connivence entre les différentes nationalités, groupes ethniques et religions présentes en Israël » explicite Asaf Ron, PDG de Beit HaGuefen. »

 Tous les espoirs sont permis !

Ce centre culturel arabo-juif à but non lucratif, croit en la possibilité d’espaces partagés égalitaires contenant la diversité des identités et des cultures de Haïfa en particulier et d’Israël en général.

Beit HaGuefen est bien établie à Haïfa, en Israël et dans le monde, grâce à plus de cinq décennies d’efforts pour promouvoir la société partagée : Au fil des ans, Beit HaGuefen a œuvré dans divers domaines et de manière créative pour réunir les différentes religions, cultures et nationalités vivant en Israël.

« Nous croyons en la rencontre et au dialogue sans intermédiaire, côte à côte dans la dignité. Et la diversité des vies dans une société multiculturelle constitue un avantage qui renforce la société, même si la vie partagée pose des défis difficiles »

L’animosité faite de la peur de l’autre résulte en effet le plus souvent du manque de rencontres sans arrières pensées.  C’est un terrain redoutable, à éviter d’urgence si l’on veut venir à bout des stéréotypes et aliénations mutuelles ajoute, Asaf Ron.

Et pourquoi pas nous avec !

 

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *