BDS enrage : Israël mis en avant au Salon de l’Automobile de Paris

 

La mise à l’honneur d’Israël à Mondial.Tech a de nouveau fait monter la moutarde au nez des activistes de BDS. L’événement dédié aux professionnels de l’innovation dans l’industrie automobile, s’est tenu du 2 au 6 octobre au Salon de l’automobile de Paris.

Encore un coup d’épée dans l’eau pour BDS. Dans le cadre de l’initiative Innotech 2018, sous l’égide du département des affaires commerciales de l’ambassade d’Israël en France, et de l’Autorité israélienne d’innovation, en partenariat avec l’organisme de financement français BPI France, une délégation de plus de 60 start-ups israéliennes, entend ainsi présenter le  meilleur de l’innovation automobile israélienne et son  savoir-faire en matière de cybersécurité, de transport intelligent et de voitures connectées et autonomes, aux grands acteurs et investisseurs du domaine de la Mobilité.

BDS voit rouge

Il n’en fallait pas davantage pour les activistes de BDS qui dénoncent «  le rôle du gouvernement français. Par l’initiative Innovatech menée par BPI France, destinée à favoriser la coopération entre la France et Israël et à encourager les investissements français, la France fait toujours le choix de soutenir le régime israélien d’apartheid, de contribuer à «blanchir» l’image d’Israël et de se faire complice de ses crimes ».

BDS précise encore : « Nous notons aussi la participation de la société d’assurances AXA en tant que sponsor de cet événement aux cotés, entre autres, de la banque israélienne Hapoalim. Ceci n’est pas anodin. Le groupe AXA est en effet actionnaire de cette banque israélienne connue pour être un acteur majeur du financement de la colonisation illégale en Cisjordanie occupée. Non seulement AXA confirme son refus de désinvestir de firmes israéliennes impliquées dans des crimes de guerre contre les Palestiniens mais renforce ici sa collaboration avec l’apartheid israélien. »

N’en déplaise à BDS, le salon a été un réel succès et les start-ups israéliennes ont multiplié les contrats, les commandes et les demandes de partenariats. A quand une start-up israélienne destinée à entarter les actions antisémites et autres idiots utiles de la planète BDS ?

Katja Epelbaum

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j'ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l'Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

2 pensées sur “BDS enrage : Israël mis en avant au Salon de l’Automobile de Paris

  • 10 octobre 2018 à 10:25
    Permalink

    Ah merci pour l’info BDS. Je vais tout de suite souscrire de nouveaux contrats d’assurance chez AXA.

    Répondre
    • 11 octobre 2018 à 1:19
      Permalink

      Pour un meilleur Avenir investissez sur Israel qui ne cherche par ses inventions que le bien de tous Contrairement à cette « Bande De Singes »

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *