Bataillon Nitzan : émeutiers, souriez, vous êtes dans la boîte!©

Le bataillon de recueil de renseignements en situation de combat cerne les émeutiers palestiniens de près
L’amélioration des méthodes opérationnelles du Bataillon Nitzan ont débouché sur l’inculpation de 650 des principaux instigateurs d’émeutes et à l’emprisonnement d’environ 200 d’entre eux depuis le début 2017.

Le Bataillon Nitzan de recueil de renseignements en situation de combat a amélioré ses opérations ces derniers mois, afin de mettre la main plus efficacement sur les principaux instigateurs et les meneurs d’émeutes pris en flagrant-délit au cours des manifestations palestiniennes sur la rive ouest du Jourdain.

Ces récentes améliorations ont débouché sur l’inculpation de 650 des principaux instigateurs et l’emprisonnement de quelques 200 d’entre eux depuis le début de l’année 2017.

Photo: Bureau du porte-parole de Tsahal
Ces nouvelles méthodes opérationnelles se sont perfectionnées au cours des deux derniers cycles d’escalade sur la rive ouest du Jourdain (improprement appelée Cisjordanie), au cours de la dernière année et demie durant la grève de la Faim des prisonniers sécuritaires palestiniens et au cours de la crise du Mont du Temple.

Photo: IDF Spokesman's Office

Photo: Bureau du porte-parole de Tsahal

Les hommes de troupe du Bataillon Nitzan soit se trouvent sur les lignes de front avec Tsahal ou les forces de la Police des Frontières qui repoussent les émeutiers ou ils opèrent depuis des positions dissimulées, situées à 300-400 mètres du lieu de l’émeute.

Les soldats du recueil des renseignements en situation de combat sont équipés d’équipements de protection, autant que d’appareils-photos perfectionnés Nikon disposant d’objectifs de 300-400 mm.

Ils utilisent ces appareils-photos pour rassembler une documentation sur un émeutier lanceur de pierres ou de cocktail-Molotov, dès qu’ils sont sûrs d’obtenir une image nette de son visage.

 

Lire la suite sur JForum