Barack Obama a-t-il menti sur le mécanisme potentiel de retour des sanctions contre l’Iran

Le président américain Barack Obama a souvent vanté ces derniers temps le mécanisme du « snap back », clause de l’accord sur le nucléaire iranien, par laquelle des sanctions pourraient être appliquées de nouveau contre le régime islamique si ce dernier violait l’accord.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, qui a négocié l’accord pour l’Iran, a déclaré que le régime des sanctions internationales contre son pays s’était effondré et que cela était sans retour possible. « La structure des sanctions que les États-Unis avaient construites sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU a été détruite, et comme dans les années 1990, où aucun pays n’avait jamais respecté les sanctions américaines contre l’Iran, personne ne les acceptera à l’avenir« , a déclaré M. Zarif lundi. Lors d’une réunion du Conseil stratégique des relations internationales de l’Iran, M. Zarif a également nié les remarques de responsables occidentaux indiquant que les sanctions pouvaient être rapidement réimposées en cas d’infractions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *