Bannir les terroristes ? L’UE épingle (encore!) Israël

 

Un communiqué de la Knesset édité cette semaine indique qu’il a été adopté une loi autorisant le ministre israélien de l’Intérieur à révoquer le statut de résident permanent à toutes personnes impliquées dans des actes de terrorisme, de trahison ou d’espionnage.

Bannir les terroristes ? Quelle honte ! « Israël s’est donné le droit de révoquer le statut de résident permanent à des personnes impliquées dans le terrorisme, la trahison ou l’espionnage ! »

La réaction de l’Union européenne par l’intermédiaire du bureau de Federica Mogherini ne s’est pas faite attendre : Alors qu’elle est bien la première à hurler au loup contre le terrorisme, lorsqu’il s’agit de mesures prises par Israël, elle « finasse » et « avertit que « la nouvelle loi pourrait rendre le statut de résidence des Palestiniens à Jérusalem-Est, une population protégée par le droit international humanitaire, encore plus précaire qu’aujourd’hui ».

Un terroriste palestinien, ça ne se déplace pas !

« La nouvelle loi, se plait-elle à répéter, pourrait être utilisée pour compromettre davantage la présence palestinienne à Jérusalem-Est, ce qui rendrait plus lointaines encore les perspectives d’une solution à deux Etats ».

Ceci-dit, la Knesset suivant la législation en vigueur a confirmé mercredi dans ses deuxièmes et troisièmes lectures, le pouvoir du ministre de l’Intérieur de révoquer le permis de séjour permanent d’une personne reconnue coupable d’implication dans un acte terroriste. (48 membres de la Knesset ont soutenu le projet de loi, 18 s’y sont opposés et six se sont abstenus.).

« L’Union européenne suivra de près si et comment cette nouvelle loi est appliquée aux Palestiniens de Jérusalem-Est », a-t-elle conclu dans son communiqué.

OK …

Reste que critiquer n’est pas bien difficile.

Attendons de voir ce que préconisera la vieille Europe…

 

A suivre…

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Bannir les terroristes ? L’UE épingle (encore!) Israël

  • 21 mars 2018 à 6:52
    Permalink

    cet article n’est pas très honnête… Loin de « finasser » (sic), l’UE énonce clairement une préoccupation qui n’a rien d’abusive : « la nouvelle loi pourrait rendre le statut de résidence des Palestiniens à Jérusalem-Est, une population protégée par le droit international humanitaire, encore plus précaire qu’aujourd’hui »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *