Ban Ki Moon appelle à la souplesse… après 12 ans de piétinement

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé jeudi toutes les parties impliquées dans les négociations nucléaires entre l’Iran et les six puissances mondiales à faire preuve de souplesse pour enfin résoudre un conflit de 12 ans sur le programme atomique de Téhéran.

Les négociations, en cours à Vienne, sont dans l’impasse d’après les responsables, et devront probablement être prolongées en raison d’un certain nombre de points de friction telles que les limites sur l’enrichissement d’uranium de l’Iran et la vitesse à laquelle les sanctions sur l’Iran seraient levées.

«Le Secrétaire général appelle tous les participants à démontrer la souplesse nécessaire, la sagesse et la détermination à mener les négociations à une conclusion réussie qui répond aux préoccupations et aux intérêts de toutes les parties», a déclaré le service de presse de Ban dans un communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *