Le Bahreïn a annoncé jeudi soir qu’il allait autoriser les Emirats arabes unis à survoler son territoire en provenance et à destination d’Israël, trois jours après le premier vol direct entre ces deux pays et au lendemain d’une décision similaire de l’Arabie saoudite. Lire la suite sur jforum.fr