B. Obama utilise une rhétorique proche de celle de J.M. Le Pen contre les Juifs pour faire passer l’accord avec l’Iran

On se rappelle des graves insinuations proférées par J.M. Le Pen à l’encontre de Lionel Stoleru concernant la supposée double allégeance des Juifs. Barack Obama est accusé par plusieurs organisations de glisser dans une zone rouge concernant des insinuations similaires pour faire passer son accord « historique » avec la dictature iranienne. L’organisation CAMERA (Comité pour une information non biaisée concernant le Moyen-Orient en Amérique), Tablet PC et d’autres organisations médiatiques ont alerté sur la tonalité antisémite des arguments de ceux qui soutiennent l’accord.

CAMERA cite le président américain Barack Obama affirmant qu’il fera la promotion de l’accord avec l’Iran « malgré l’argent, malgré les lobbys. » Le même Obama a « dénoncé les adversaires de l’accord comme« lobbyistes » distribuant des millions de dollars avec la même rhétorique belliciste qui avait conduit les Etats-Unis dans la guerre contre l’Irak » selon les colonnes du New-York Times.

Ce sont des exemples, explique CAMERA, de « stéréotypes utilisés contre les Juifs, désignés comme coupable de double-allégeance, en utilisant leur argent et leur influence néfaste pour inciter à lancer des guerres [qui] sont apparus dans divers médias. »

Encore plus récemment, un article du New York Times – journal de gauche tendance Obama – a décrit l’opposition du sénateur Chuck Schumer à l’accord en utilisant le mot «juif» pas moins de six fois.

Elliott Abrams a écrit dans un éditorial Weekly Standard que Barack Obama ne peut pas plaider l’ignorance: « Le président … doit savoir qu’il fait le jeu de l’antisémitisme en accusant les Juifs américains d’envoyer l’Amérique à la guerre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *