B. Obama avoue avoir des regrets…mais rien concernant Israël

Barack Obama a reconnu dimanche avoir « sous-estimé » l’impact qu’une campagne de piratages pouvait avoir dans les démocraties, deux jours après un rapport des services de renseignement américains sur l’ingérence de la Russie dans la campagne électorale.

Dans une interview à la chaîne ABC, le président américain a toutefois nié avoir sous-estimé son homologue russe Vladimir Poutine, qui selon les espions américains a orchestré cette campagne d’attaques informatiques et de manipulation des médias destinée à favoriser l’élection de Donald Trump au détriment d’Hillary Clinton, ce que le Kremlin dément. En revanche, aucun regret concernant sa politique de trahison envers Israël…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *