B. Obama accusé d’avoir censuré un discours de F. Hollande, jugé « stigmatisant » envers l’Islam!

On connait les difficultés sémantiques de Barack Hussein Obama dès qu’il s’agit d’associer les deux termes « terrorisme » et « islamiste », tant le Président américain se montre pointilleux pour « éviter de stigmatiser les Musulmans ». François Hollande l’a appris à ses dépens la semaine dernière.

François Hollande s’est rendu la semaine passée dans la capitale américaine dans le cadre du sommet sur la sécurité nucléaire. Le chef de l’État en a profité pour rencontrer le président américain à la Maison-Blanche dans une réunion bilatérale et évoquer avec lui la lutte contre le terrorisme. Dans son discours, traduit et publié sur le compte Youtube de la Maison-Blanche, le président français a évoqué le « terrorisme islamiste ». Des termes interdits d’usage dans l’administration Obama qui souhaite à tout prix « éviter les amalgames ».

Ainsi des mots comme « islam radical », ne sont jamais utilisés par le président américain. Résultat, l’expression polémique a mystérieusement disparu de la vidéo. Quelques secondes inaudibles qui n’ont pas échappé à certains médias conservateurs américains, qui ont révélé la véritable censure à laquelle se livre l’administration américaine.

Face aux nombreux messages critiquant l’administration américaine, la Maison-Blanche a reposté la vidéo avec les deux mots audibles et a prétexté un problème technique « indépendant de sa volonté » : « un problème technique pendant l’enregistrement des remarques du président Hollande a conduit à une coupure audio à un moment de l’interprétation en anglais. Dès que nous en avons été informés, nous avons posté une vidéo mise à jour, avec l’audio complet. »

3 pensées sur “B. Obama accusé d’avoir censuré un discours de F. Hollande, jugé « stigmatisant » envers l’Islam!

  • Avatar
    3 avril 2016 à 11 h 09 min
    Permalink

    Obama manque de ….courage, de clairvoyance. Est-il con ? Non J imagine que non. Mais peut-être un petit peu et c est une personne pas brillante qui le dit. Riiire. Donald Trump m a tout aussi effrayée avec ses propos concernant l avortement. Sanctionner les femmes ? Mais où se croît-il ? Effectivement il est curieux M. Trump.

    Répondre
  • Avatar
    3 avril 2016 à 13 h 59 min
    Permalink

    Il nous prend surtout pour des imbéciles. Qui croit-il tromper ? Sa politique est de bout en bout depuis le premier jour (discours du Caire) tournée vers l’islam politique et sa promotion. D’ici peu l’Histoire mettra à jour la vérité et décillera les yeux de ceux qui s’aveuglent encore. Cet homme n’est arrivé à la présidence des États-Unis que dans ce but (et donc nuire à Israël ou dans l’ordre inverse nuire à Israël et pour ce faire promouvoir l’islam politique). Et dire qu’il voudrait, paraît-il, se faire élire comme successeur de Ban Ki Mon à la tête de L’ONU. Sauve qui peut !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *