B. Netanyahu rejette une demande de repentance pour la déclaration Balfour

Aucune excuse n’est nécessaire de la part du Royaume-Uni pour la Déclaration Balfour de 1917 qui a ouvert la voie à la création de l’Etat d’Israël, a déclaré le Premier ministre Binyamin Netanyahu à Jérusalem. Il a ajouté que la suggestion n’était pas motivée par un conflit territorial, mais par l’existence même de l’État juif.

M. Netanyahu s’est adressé au deuxième sommet des médias juifs dans la capitale israélienne, alors que se prépare le centenaire de la fameuse déclaration. Son commentaire suit le lancement d’une campagne pour demander des excuses à la Grande-Bretagne pour cette déclaration – que le dirigeant israélien a rejetée comme « stupéfiante ».

Selon le Jewish News, M. Netanyahu a déclaré que la déclaration Balfour «reconnaissait cette terre comme la maison du peuple juif.» Il a ajouté:

« Mais si les Palestiniens contestent 100 ans plus tard même l’idée que le peuple juif est chez lui ici, vous savez qu’ils ne sont pas vraiment de discuter sur leur mais sur la légitimité d’un État nation pour le peuple juif. C’est très révélateur sur la véritable source de ce conflit. »

«Il ne s’agit pas d’un conflit lié au territoire, même si c’est un problème. Il ne s’agit pas de règlements, même si c’est une question – ce n’est pas la question. Il n’y a jamais eu d’état palestinien. Il s’agissait toujours de l’État juif. Le fait qu’il y ait eu un défi à la déclaration Balfour 100 ans plus tard est révélateur. »

Le ministre des Affaires étrangères de l’AP, Riyad al-Malki, avait déclaré aux dirigeants de la Ligue arabe réunis en Mauritanie en juillet dernier que Londres était responsable de tous les «crimes israéliens» qui auraient été commis depuis la fin du mandat britannique en 1948.

Non seulement M. Netanyahu a écarté cette menace, mais il a poursuivi en disant qu’Israël prospère malgré les efforts des ennemis extérieurs pour le laisser isolé et seul sur la scène mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *