Ayelet Shaked ferme face aux protestataires druzes

Jusqu’à présent, les chefs de partis qui ont rencontré les protestataires druzes ont chacun fait preuve de démagogie en dénigrant la Loi de la Nation et promettant de la modifier au cas où ils arrivent au pouvoir. Il s’agit de Benny Gantz, Avi Gabbaï, Yaïr Lapid, Adina Bar-Shalom et Yom Tov Samia. Dernier exemple en date, Tsipi Livni, qui devant eux vendredi matin a appelé non seulement à modifier la Loi de la Nation mais à “faire disparaître l’état d’esprit nocif qui s’est emparé du pays” (sous-entendu à cause du pouvoir actuel).Lire la suite sur lphinfo.com