Ayala Shapira : la bombe incendiaire est tombée sur moi

Avner Shapira décrit l’incident au cours duquel sa fille Ayala a été grièvement blessée, de son lit d’hôpital, et ajoute « ma femme a été sauvée le mois dernier à peu près à cet endroit, maintenant c’est ma fille et moi qui avons été durement attaqués ». Les médecins travaillent pour sauver la vie de sa fille, Ayala Shapira, qui continue à bénéficier d’une assistance respiratoire. Ayala, une jeune fille de 11 ans, a été grièvement blessée par un cocktail Molotov lancé sur la voiture dans laquelle elle voyageait avec son père, Avner, près du village juif d’El Matan dans l’ouest de la Samarie. L’attaque survient un mois après que la mère de la jeune fille ait été la cible d’une attaque similaire, mais a réussi à en sortir indemne. Décrivant l’attaque, le père de la jeune fille, Avner, a déclaré de son lit d’hôpital : « Nous l’avons vu par le haut de la route, puis la flamme de la bombe incendiaire et plus distinctement, le terroriste. » Le père décrit comment sa fille s’est échappée du véhicule par elle-même, bien qu’elle était grièvement blessée : « J’ai crié à ma fille de sortir, j’ai vu qu’elle était en mesure de le faire. Nous avons pu, par la grâce de Dieu sortir de la voiture en flammes, mais elle était plus gravement blessée que moi. Nous espérons que le personnel de l’hôpital sera en mesure de la guérir et lui rendre son aspect précédent « .

avner shapiraAvner Shapira à l’hôpital

Avner a déclaré qu’ils étaient en chemin vers la maison, et avaient voyagé sur la route qui relie Maale Shomron à El-Matan, où ils vivent. Il a dit aux journalistes que sa femme avait subi une attaque similaire sur la même route, le mois dernier, quand un cocktail Molotov a été lancé sur son véhicule. Heureusement, elle n’a pas été blessée, mais sa voiture a été endommagée.

La mère de la jeune fille, Ruth, a déclaré: « Ayala est une fille très spéciale. Elle est une enfant exceptionnellement intelligente, qui suivait un programme pour les jeunes douées en mathématiques à l’Université Bar-Ilan. Ils ont été frappés par un cocktail Molotov à un endroit où ils jetaient déjà des bombes incendiaires sur nous dans le passé.( A ce moment-là, c’était moi la victime, mais seule la voiture a subi des dommages). »

La mère a affirmé qu’elle avait pu parler avec sa fille après l’attaque, et qu’elle avait donné des détails de l’incident : « Le cocktail Molotov est tombé directement sur elle, sur sa vitre, et la voiture a pris feu. Elle a réussi à se libérer de la voiture et rouler sur la terre. Si elle n’était pas une fille pleine de ressources, nous n’aurions pas pu avoir cette conversation. « 

Yossi Dagan, le chef par intérim du Conseil régional de Samarie, a déclaré : « Cette réalité dans laquelle les résidents qui voyagent dans le centre du pays et qui peuvent mourir d’un cocktail Molotov, est intolérable. » Le grand-père de la jeune fille, Michael Bronstein, a déclaré : « L’officier nous a dit que notre petite-fille a roulé sur le sol pour éteindre le feu, elle a agi avec beaucoup de présence d’esprit. La voiture a été complètement brûlée, il n’y avait aucun moyen d’appeler à l’aide. » Ils marchaient vers la maison pour appeler une ambulance .

yossi daganYossi Dagan

Le grand-père a ajouté: «Nous n’avons pas peur de conduire sur ces routes.Il y a un mois, exactement la même chose est arrivée à ma fille, dans la même zone, et l’armée n’a pas fait tout ce qu’il fallait, c’est pour cela que je suis en colère contre ceux qui ne comprennent pas que c’est une guerre que nous vivons « .

Tsahal a arrêté 12 personnes dans le village arabe de Kfar Azoun, près de Kalkilya. Ils sont suspectés d’avoir participé hier, à l’attentat à la bouteille incendiaire contre le véhicule ou se trouvaient Avner Shapira et sa fille Ayala âgée de onze ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *