Aux juifs qui ne sont toujours pas en Israël. Par Sivan Rahav Méir

A chaque instant, maintenant, il est possible de réitérer la faute des Explorateurs.

Dans la paracha de cette semaine,12 explorateurs sont envoyés en mission en Erets Israël. 10 en reviennent avec un rapport pessimiste sur la Terre et l’impossibilité d’y habiter, et seulement 2 racontent avec enthousiasme, cette magnifique Terre qui nous attend.

Le peuple se laisse convaincre qu’il est préférable de mourir dans le désert, se répand en pleurs, et est puni pour cela en errant 40 ans dans le désert.
Comment cela est lié à nous, maintenant ? Les Explorateurs nous rappellent la force du libre-arbitre. Les 12 Explorateurs ont tous vu exactement la même chose, mais ont interprété la réalité chacun à sa façon. Il y en a qui ont cherché le mal (et l’ont trouvé) et ceux qui ont observé le bien – et ainsi chacun a décidé s’il fallait renforcer le mal ou le bien dans notre monde.

Le Rav Aharon Bernstein écrit à ce sujet : « On ne sait pourquoi l’optimisme est considéré comme une fuite de la réalité, et le pessimisme comme LA réalité, mais ce n’est pas juste. Notre décision influe sur la réalité, ainsi le choix du BIEN, va simplement engendrer une meilleure réalité, et la décision de converger vers elle, est la meilleure des décisions.

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah qui est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *