Autorité palestinienne: Flics le jour, terroristes la nuit

Lorsque le président américain Biden a annoncé que son administration renouvellerait son aide financière à l’Autorité palestinienne, il a probablement pensé qu’il faisait la promotion de la paix. Détruisant cette illusion, une nouvelle vidéo publiée par le parti Fatah de Mahmoud Abbas vend la mèche. Les forces de sécurité de l’AP formées et financées par les États-Unis remplissent un double rôle : flics le jour et terroristes la nuit. 

Flics le jour et terroristes la nuit. Dans un message sur sa page Facebook officielle, le Fatah qualifie les terroristes-policiers qui ont été arrêtés de « prisonniers héroïques ». Les terroristes policiers qui ont été tués sont qualifiés de « martyrs ». Enfin, le message est accompagné d’un cœur.  

Texte posté : « Nos héroïques prisonniers et martyrs 💛 » 

Texte à l’écran : « De jour [AP] Forces de sécurité [membres], et la nuit des combattants qui se sacrifient »          

[Page Facebook officielle du Fatah, 25 mai 2022] 

Une vidéo est liée au message. Le Fatah y glorifie les 4 membres des forces de sécurité de l’AP arrêtés ou tués lors d’affrontements armés avec les forces israéliennes de l’antiterrorisme. En plus de glorifier les terroristes, la vidéo applaudit en outre le père fugitif du terroriste Ra’ad Hazem. Il a assassiné 3 personnes lors d’une attaque terroriste à Tel Aviv. Le père a le grade de colonel dans les forces de sécurité de l’AP.  

La participation active des forces de sécurité de l’AP à des actes de terreur n’a rien de nouveau. Elle est au contraire bien connu et souvent citée comme une source de fierté par les membres du Fatah. 

Reconsidérer l’aide américaine aux forces de sécurité de l’AP 

Annonçant le renouvellement de l’aide américaine à l’AP, le secrétaire d’État Anthony Blinken a déclaré que les États-Unis « reprenaient également des programmes vitaux d’assistance à la sécurité  » pour l’AP. [Reuters, 7 avril 2021]

Un communiqué publié sur le site Internet du département d’État américain cite également le secrétaire Blinken. Il affirme que les fonds alloués en mai 2021 s’ajoutent « aux plus de 250 millions de dollars d’aide économique, de développement, de sécurité et humanitaire pour le peuple palestinien annoncés en mars et avril. Ce qui porte l’aide américaine prévue à plus de 360 ​​millions de dollars. La déclaration a en outre clarifié les objectifs que l’administration Biden cherchait à atteindre via l’aide. 

« L’aide étrangère des États-Unis au peuple palestinien sert d’importants intérêts et valeurs américains. Elle apporte une aide essentielle à ceux qui en ont le plus besoin. Aussi, elle favorise le développement économique et soutient l’entente israélo-palestinienne, la coordination de la sécurité et la stabilité. Cela correspond également aux valeurs et aux intérêts de nos alliés et partenaires. 

[Site Internet du Département d’État américain, 26 mai 2021] 

Une «fiche d’information» publiée par le département d’État en mars 2022 a ajouté: 

« Le gouvernement américain prévoit de fournir 75 millions de dollars supplémentaires d’aide économique au peuple palestinien cette année. De plus, les États-Unis fournissent également 45 millions de dollars pour des programmes de soutien au secteur de la sécurité, y compris des améliorations importantes à l’état de droit ». (Soulignement ajouté) 

[Site Internet du Département d’État américain, 26 mars 2022] 

Alors que l’administration Biden injecte des dizaines de millions de dollars dans les forces de sécurité de l’AP comme moyen présumé de parvenir à la paix, l’AP et le Fatah semblent bafouer ouvertement l’investissement, utilisant les forces formées par les États-Unis comme terroristes. Si l’administration Biden cherche vraiment à promouvoir la paix, elle doit enfin reconsidérer son financement des forces de sécurité terroristes de l’AP.  

SOURCE : Palestinian Media Watch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.