Aucune trace de compassion chez les familles des terroristes arabes

Le député E. Ben Dahan, du parti Habayit Hayehoudi de Naftali Bennett, a fait remarquer que les veuves des terroristes qui ont assassiné de sang froid 4 rabbins et un policier à Jérusalem la semaine dernière, n’avaient pas trouvé le moindre mot de remord ou de condamnation concernant l’attentat commis par leurs défunts maris. Ces veuves sont par contre prolixes pour demander de ne pas détruire leurs maisons. L’attaque de la synagigue de Har Nof a laissé 25 orphelins sur le carreau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *