Au Golan syrien, la Russie souhaite un redéploiement de l’ONU

Des policiers russe et syrien surveillent ensemble la zone syrienne du plateau du Golan, le 14 août 2018

Tell el Kroum (Syrie) – Les murs sont criblés de balles et l’emblème peint de l’ONU ne se voit presque plus sur le toit rouillé: à deux pas de ce poste abandonné par l’ONU, des policiers syriens et russes scrutent ensemble le plateau du Golan.Lire la suite sur jforum.fr