Attentats contre la communauté juive: Mort mystérieuse du procureur qui accusait la présidente argentine

Alberto Nisman, le magistrat qui accusait la présidente argentine Cristina Kirchner d’entrave au profit de l’Iran dans l’enquête sur l’attentat de la mutuelle juive AMIA qui avait fait 85 morts en 1994, a été retrouvé mort, tué par balles, dans son appartement de Puerto Madero aujourd’hui à Buenos Aires, quelques heures avant d’être entendu par le Congrès, selon les télévisions argentines citant des sources judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *