Attentat suicide et attaques en Irak : 23 morts

Un attentat suicide qui visait les forces de sécurité irakiennes et des affrontements ultérieurs avec des extrémistes de l’Etat islamique ont tué au moins 23 soldats et combattants sunnites pro-gouvernementaux dans la province occidentale du pays d’Anbar, assiégée par les terroristes, ont indiqué des responsables.

Les autorités policières ont rapporté qu’un kamikaze s’est fait exploser devant un rassemblement de combattants sunnites pro-gouvernementaux près de la ville d’al-Baghdadi, à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Bagdad, dans les heures de la matinée.

Peu de temps après, des terroristes ont attaqué des positions de l’armée et de la police, déclenchant de longues heures d’affrontements. Les fonctionnaires de police et des hôpitaux ont dit que 23 soldats ont été tués et 28 autres ont été blessés du côté gouvernemental. Ils n’ont pas donné le nombre de morts terroristes, disant seulement que les assaillants « ont subi quelques pertes » et refusant de fournir plus de détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *