Attentat: Ils redonnent le sourire au couple qui a perdu son bébé

A l’issue du Shabbat, Shira et Ami’hai Ish-Ran, qui ont été blessés dans l’attentat d’Ofra et ont perdu leur bébé, ont reçu la visite de leurs camarades de la yechiva d’Elon Moreh en Samarie, où ils habitent. Accompagnés du célèbre chanteur Ishai Ribo, ils sont venus chanter et se renforcer face aux épreuves qui les attendent encore. Un récit d’Alex Gutman.

Les cœurs du peuple juif sont tournés depuis une semaine vers un jeune couple israélien. L’attentat qui eut lieu le dernier soir de Hanoukka près du village d’Ofra a en effet fait plusieurs blessés, mais ceux qui auront le plus marqué les esprits furent sans nul doute Shira et Amihai Ish-Ran. Ces jeunes mariés, qui attendaient leur premier enfant, neuf mois après leur mariage, ont été touchés par les balles du terroriste mais y ont survécu par miracle.

Amihai a été blessé aux jambes, mais seulement dans sa chair. Aucune artère ou tissu nerveux n’ont été endommagés. Malgré ses blessures, il s’est occupé de sa femme qui, touchée à l’abdomen, perdait une quantité abondante de sang. Si ce n’étaient les premiers soins qu’il lui apporta, peut-être n’aurait-elle pas pu s’en sortir.

Un instant tragique fut bien évidemment la lourde décision des médecins de faire accoucher Shira en urgence, à son septième mois. C’est ainsi qu’elle et Amihai devinrent parents dans un contexte surréaliste. Malheureusement, ce chétif prématuré, privé trop longtemps du sang de sa mère et donc d’oxygène, succombera à cet état trop fragile et rendit son âme au bout de quatre jours…

Unifier l’ensemble du peuple juif

Mais, comme le rappelèrent d’abord ses grands-parents, lors de l’enterrement le plus déchirant qu’on ait pu voir ces dernières années, puis Shira et Amihai au cours de leur première conférence de presse dimanche ; ce bébé a réussi en quelques jours à unifier l’ensemble du peuple juif. Par la prière, par l’empathie et la solidarité, tous ont espéré la survie de ce nouveau-né. Il en fut autrement…

Toutefois, cette tragédie nous dévoile la foi et le courage extraordinaires de ce couple si particulier. Aucun désespoir ne se fait entendre de leur bouche. Ce sont plutôt des mots d’encouragements que nous recevons, des messages forts, et la certitude que la vie vaincra sur les forces du mal. En effet, les blessures de Shira et Amihai ne devraient pas les empêcher de mettre au monde de nouveaux enfants et ainsi de donner leur meilleure vengeance aux terroristes.

Le jeune couple Ish-Ran habite Elon Moreh, en Samarie. Amihai étudie en effet dans la yechiva de ce village depuis plusieurs années. On comprend dès lors mieux la trempe de ces somme toute très jeunes personnes. Cette même yechiva a vu quatre de ses élèves subir des attentats pendant l' »Intifada des couteaux ». Chaque fois, nous avons pu constater la grandeur d’âme et l’abnégation de ces jeunes dans des conditions si difficiles.

Samedi soir, les camarades de la yechiva d’Elon Moreh se sont rendus au chevet de Shira et Amihai. C’est accompagné du célèbre chanteur Ishai Ribo qu’ils ont enchainé des chants d’espoir et de louange au Tout-puissant. Des moments forts en émotion qui ont vite trouvé écho dans le monde entier.

Crédit photo : Yechiva Elon Moreh

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *