Attentat déjoué du Hezbollah : heureusement les terroristes n’avaient pas de mémoire

On en sait un peu plus aujourd’hui sur l’attentat programmé par le Hezbollah dans le nord d’Israël et qui a été déjoué cet été. Selon les enquêteurs, la bêtise des terroristes a joué en leur défaveur. Rappel des faits :

Les forces israéliennes ont déjoué des attaques terroristes dans le Nord d’Israël après avoir démantelé un réseau de transfert d’armes de plusieurs habitants de Ghajar à la frontière israélo-libanaise. Fin Juillet 2016, un agriculteur a trouvé dans un terrain inhabité près de Metulla un sac contenant deux engins explosifs.

L’examen des engins explosifs a constaté que leur origine était libanaise et que le Hezbollah était impliqué dans leur transfert en Israël. L’enquête a permis de révéler que la cargaison avait été passée en contrebande du Liban par plusieurs membres de la famille du village de Ghajar, qui ont été aidés par un membre de la famille servant de contact avec des responsables du Hezbollah. Le 4 septembre 2016 les premiers suspects ont été arrêtés et trois autres suspects ont été arrêtés par la suite. Le père de quatre suspects, dont le principal suspect, est un membre du Hezbollah qui vit au Liban.

L’acte d’accusation indique que le père a contacté son fils et lui a offert d’utiliser la route de contrebande de drogue pour le transfert d’explosifs. Le père a également donné à son fils des informations sur la façon de communiquer avec les membres du Hezbollah. Le contact a été fait principalement par le biais de courrier électronique crypté. Il est en outre apparu que la cargaison a été transférée en Israël en Mai 2016, et visait à être utilisée dans un attentat à Haïfa et ailleurs dans le Nord d’Israël, comme le carrefour Golani où se trouvent de nombreuses stations de bus.

Le plan n’a pas été mis à exécution parce que le principal accusé, qui a reçu les charges explosives, a tout simplement oublié où il les avait laissées et second coup de chance, elles ont été découvertes accidentellement par l’agriculteur. Les ordinateurs des détenus ont dévoilé des photos de sites d’attaque possibles, qui ont été transférées au Hezbollah.

Une pensée sur “Attentat déjoué du Hezbollah : heureusement les terroristes n’avaient pas de mémoire

  • Avatar
    13 octobre 2016 à 12 h 10 min
    Permalink

    Le Mossad en dit plus aujourd’hui , sur chacunes des bombes des post-it étaient collés afin de reconnaître le destinataire de l’engin .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *