Attentat de Jérusalem : la Police des polices critiquée

Le député Betzalel Smotritch a qualifié la Police des polices de « grand corps malade qui est atteint de confusion des valeurs » après qu’elle ait convoqué pour interrogatoire préliminaire les deux gardes-frontières qui ont tiré sur le terroriste blessé après l’attentat qu’il a commis samedi à Jérusalem. Le président du parti Hatziyonout Hadatit ne dénonce pas seulement l’aspect absurde et révoltant de cet interrogatoire mais aussi la politique de deux poids et deux mesures appliquée par la Police des polices : après la mort du jeune Ahouviya Sandaq z.l. suite à une poursuite policière, les policiers qui occupaient le véhicule n’avaient été convoqués que quatre jours après le drame. Lire la suite sur lphinfo.com