Assassinat de Sarah Halimi : terrible rebondissement, le discernement du meurtrier aboli

Le discernement du meurtrier de Sarah Halimi, Kobili Traoré, aurait été aboli, selon des informations du Parisien.

Avec ce rebondissement, Kobili Traoré pourrait ne plus être reconnu pénalement responsable du fait de l’article 122-1 du Code Pénal qui dit que: “N’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes”. Les juges d’instruction pourraient donc déclencher un non-lieu. Lire la suite sur lemondejuif.info