Assassinat de Sarah Halimi : le meurtrier pourrait ne pas être jugé (avis des médecins)

L’assassin de Sarah Halimi, une femme juive battue et défenestrée à Paris début avril, pourrait ne pas être jugé a annoncé mercredi son avocat.

« Il y a une très forte présomption d’abolition de son discernement, donc d’irresponsabilité pénale », a déclaré à la presse Me Thomas Bidnic, en s’appuyant sur l’avis des médecins qui ont examiné le meurtrier.

L’assassin, âgé de 27 ans, et toujours hospitalisé d’office. Il n’a pu à ce jour être interrogé et n’est pas mis en examen.

Une information judiciaire avait été ouverte le 14 avril par le parquet de Paris pour « homicide volontaire », sans retenir le caractère antisémite.

Le 22 mai dernier, l’avocat de la victime a qualifié de « terroriste » l’assassin. « La victime a été surprise dans son sommeil par un terroriste, je répète un terroriste, qui a pénétré sciemment chez elle pour la torturer et par finir par la défenestrer », a expliqué Maître Buchinger lors d’une conférence de presse destinée à attirer l’attention des grands médias français. « Sarah Halimi a été tuée parce que juive. Les médias n’ont pas parlé de Sarah Halimi, la famille souhaite la levée de cette chape de plomb », a-t-il insisté.

Maître Buchinger  a indiqué qu’il pourrait saisir l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) si la police ne fait pas la lumière sur l’affaire Sarah Halimi.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Cet article Assassinat de Sarah Halimi : le meurtrier pourrait ne pas être jugé (avis des médecins) est apparu en premier sur Le Monde Juif.

Lire la suite

source : Le Monde Juif