Argentine: nouvelles révélations sur les relations entre le gouvernement Kirchner et l’Iran

Le gouvernement argentin précédent, dirigé par Cristina Kirchner, avait catégoriquement nié toute collusion avec le régime iranien, notamment l’existence d’un accord secret qui prévoyait notamment des exportations iraniennes de pétrole à prix préférentiel en contrepartie d’un étouffement de l’enquête sur la responsabilité iranienne dans le terrible attentat commis à Buenos Aires en 1994 contre les […]

 

Lire la suite sur lphinfo.com