Archéologues versus Pilleurs: la course aux trésor en Israël!

Les masques de protection jetables offrent peu de défense contre les nuages ​​de poussière qui remplissent cette grotte accrochée à une montagne du désert de Judée! Les archéologues israéliens terminent ici une des plus grandes excavations  de ce dernier demi-siècle. Mais cette course contre le temps et l’histoire est surtout essentielle avant que ne soient subtilisés ces trésors par des voleurs d’antiquités!

02

Clipsés à des harnais de sécurité, les bénévoles se tiennent à l’ouverture d’une grotte perchée à 250 mètres au-dessus d’un lit de rivière à sec qui se jette au point le plus bas sur la terre, la mer Morte. Ils passent au crible une quantité infinie de seaux remplis de terre et la poussière qui s’élève dans l’air atteint les coins les plus reculés de l’atmosphère. Une douzaine d’archéologues rampent sur les mains et les genoux et rien ne peut les aider à arrêter la toux qui les saisit. Les trois dernières semaines d’excavation ont été la première partie d’une campagne nationale pour récupérer autant d’objets archéologiques que possible, en particulier des rouleaux laissés par les rebelles juifs qui se cachaient dans le désert il y a environ 2000 ans!

04

« Ces pilleurs qui opèrent dans la région sont des experts pour trouver des parchemins! Nous les poursuivons pour trouver ce qu’ils recherchent et essayer de les attraper à temps », a déclaré Guy Fitoussi, le chef de l’unité de prévention des vols d’Antiquité dans le sud d’Israël. « C’est comme un jeu! Nous sommes les chats et eux, les souris! » La mer Morte détient une quantité de collection de textes anciens écrits sur papyrus ou parchemin. Les chercheurs ont déjà secouru une quantité de ces trésors du Patrimoine de l’Humanité. Ils sont parmi les premiers textes écrits en langue hébraïque et la plupart sont déjà exposée au Musée d’Israël à Jérusalem Ces parchemins sont aussi un trésor national et Israël veut donc découvrir ce qui peut rester d’inconnu dans les cachettes du désert de Judée avant qu’ils ne soient détruits ou vendus sur le marché noir.

05

 

Selon la loi israélienne, les reliques trouvées sur terre ou sur mer appartiennent à l’Etat. Les archéologues ont donc les mandats pour pouvoir arrêter les pillards et on dénombre environ 100 arrestations chaque année. La plupart sont condamnés à une forte amende mais certains sont aussi envoyés en prison. En 2014, six personnes avaient été arrêté pendant le pillage d’une caverne  connue sous le nom de La Grotte des Crânes car sept crânes avaient été trouvés faisant tous partie des juifs de la révolte de Bar Kokhba contre Rome au 2ème siècle. Ce raid a contribué à stimuler le programme d’excavation pluriannuel soutenu par le gouvernement.

03

 

By Reuven Emunah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *