Après l’Iran, Obama se rapproche de Cuba

Les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro ont ouvert samedi un nouveau chapitre des relations entre les Etats-Unis et Cuba, avec des discours qui feront date, prononcés lors d’un Sommet des Amériques voué à sceller leur rapprochement. S’exprimant le premier devant une trentaine de ses pairs du continent, Barack Obama a affirmé que le rapprochement entre Washington et La Havane marquait « un tournant » pour les Amériques: « le fait que le président Castro et moi sommes assis ici aujourd’hui représente un événement historique ».

Dans une très longue allocution, son homologue cubain a ensuite salué la probité du président des Etats-Unis, le qualifiant d' »homme honnête », dans la foulée d’un plaidoyer contre les ingérences des anciennes administrations dans les affaires cubaines et latino-américaines. Selon la Maison Blanche, les deux dirigeants doivent avoir une « conversation » en marge des débats de samedi. Il s’agira du premier échange entre chefs d’Etat des Etats-Unis et de Cuba depuis 1956, cinq ans avant la rupture de leurs relations diplomatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.