Après les deux attentats de Barcelone, le Tweet de Trump pour en finir avec le terrorisme

Deux attentats en Espagne en quelques heures. Le premier à Barcelone et le second à Cambrils, une ville touristique à 120 km au sud de Barcelone. Le Président américain a, dès l’annonce de la première attaque, condamné la terreur et évoqué la solidarité de l’Amérique dans un message solennel.

Suite à l’attentat de Barcelone, le président américain Donald a tout d’abord condamné l’attaque, proposé son aide à l’Espagne, et exprimé son amour pour le peuple espagnol : «Les Etats-Unis condamnent l’attaque terroriste de Barcelone en Espagne, et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour aider. Soyez durs, forts, nous vous aimons !» Puis Donald Trump a tweeté une seconde fois.

«Étudiez ce que le Général Pershing des Etats-Unis a fait aux terroristes qu’il a attrapés. Après cela, il n’y a plus eu de Terrorisme Islamique Radical pendant 35ans!»

Le second Tweet de Trump
Le second Tweet de Trump

Trump fait allusion au général Pershing durant la guerre américano-philippine (1899-1902). Selon ce qui s’apparente plus à une légende qu’à des faits historiques, Pershing aurait exécuté 49 terroristes philippins à l’aide de balles trempées dans du sang de porc, les aurait enterrés parmi les porcs, puis aurait dit au 50ème : «Retourne parmi les tiens et raconte-leur ce qui s’est passé». Trump a tweeté : «Après cela, il n’y a plus eu de terrorisme islamique radical pendant 35 ans !»

Il s’agit là d’une histoire, à la véracité contestée, que Trump, alors candidat à la présidence, avait déjà utilisée pendant sa campagne.

La peur du cochon !

Cependant, d’autres spécialistes cette fois de l’anti-terrorisme ont évoqué cette hypothèse, durant leur interrogatoire, devant des terroristes capturés. Selon eux, une certaine panique s’est emparée des détenus à l’évocation d’une inhumation au contact de porcs.

En Irak, un lieutenant, chargé d’interroger des terroristes ayant survécu à leur propre attaque contre des objectifs américains a raconté que c’était le seul argument qui les faisait réagir. Au cours d’une émission sur le sujet diffusé par la chaine américaine CNBC en 2013, le lieutenant témoigne à couvert. « Pour obtenir des renseignements, nous évoquions de nombreuses représailles. Sur leurs villages, leurs proches et eux-mêmes. Rien n’y faisait. Ces sales types étaient prêts à mourir et n’étaient pas impressionnables. Ils étaient comme drogués. C’est seulement lorsque nous les avons menacés de les enterrer avec des porcs, qu’ils réagissaient. Ils pensaient que leurs âmes ou je ne sais quoi, ne pourraient plus parvenir dans ces conditions au paradis d’Allah ».

Un témoignage qui ne fait certes pas une démonstration. Mais même si l’idée à priori farfelue évoquée par Donald Trump était étudiée de plus près, on voit mal cette méthode être appliquée officiellement pour contrer le fléau du terrorisme djihadiste, qui frappe la planète entière.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

6 pensées sur “Après les deux attentats de Barcelone, le Tweet de Trump pour en finir avec le terrorisme

  • Avatar
    18 août 2017 à 12 h 20 min
    Permalink

    Les anglais au Pakistan envoyés les dépouilles des musulmans morts dans des peaux de porc la guerre c’est arrêtée aussitôt !

    Répondre
  • Avatar
    18 août 2017 à 14 h 17 min
    Permalink

    Europe 1 une heure et demi de commentaires et les mots Islam, islamisme ou musulman ne sont pas prononcés une seule fois …
    Ou est l’erreur ?

    Répondre
  • Avatar
    18 août 2017 à 15 h 36 min
    Permalink

    Trump ignore que les européens disposent d’armes secrètes pour combattre efficacement le terrorisme nazislamiste :les nounours, les bougies, les fleurs ,les psychologues, les centres de deradicalisation , etc …Nous n’allons certainement pas employer des moyens qui risqueraient de déplaire aux terroristes et de les contrarier

    Répondre
  • Avatar
    18 août 2017 à 15 h 38 min
    Permalink

    Ce n’est pas politiquement correct mais j’adore ce type 👍👍👍👏👏👏

    Répondre
  • Avatar
    19 août 2017 à 7 h 19 min
    Permalink

    Tous les moyens sont bons pour éradiquer cette vermine. les terroristes ne respectent pas la vie humaine alors
    pourquoi aurions-nous du respect pour eux ?

    Répondre
  • Avatar
    19 août 2017 à 19 h 30 min
    Permalink

    Je soutiens la méthode de Peshing. Non pas que je crois que cela va les perdre en enfer et les empêchera d’arriver devant Allah qui ne les attend pas. Mais cela pourrait résoudre la surproduction de porcs et ranger cet animal du coté des armes de guerre ce qui limitera sa circulation et sa prolifération.
    Verra-ton des gens continuer de se nourrir d’armes de guerre ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *