Apple et Google se mettent à l’heure de la « Palestine », marchés obligent…

Apple souhaite faire un effort stratégique pour s’accaparer des parts de marché dont Google s’est emparé. Google a créé Android qui équipe près de 75% des smartphones dans le monde et dont la nouvelle version a été particulièrement remarquée dans le monde de la haute technologie. Après le fuseau horaire qui apparait sur le mobile et ne reconnaît par Jérusalem comme capitale d’Israël (« aucun pays », c’est ce qui est noté à propos de Jérusalem contrairement à toutes les autres villes au monde qui appartiennent à un pays), voici que le logiciel propose désormais un drapeau palestinien à ses clients. Le drapeau servira de référence pour la langue d’utilisation du clavier (alors qu’il ne s’agit que de la langue arabe et aucun distinguo n’est nécessaire). Dans le cas semblable, Google avait subi des pressions pour reconnaître commercialement la « Palestine », et le géant mondial Google a cédé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.