Angela Merkel condamne le vol au camp de Dachau

La chancelière allemande, Angela Merkel, a condamné hier le vol d’une porte en fer forgé portant la funeste inscription « Arbeit macht frei » (« le travail rend libre ») sur le site du camp de concentration de Dachau en l’Allemagne. « Ce lieu est devenu un lieu contre l’oubli, à destination des générations futures. Des actes tels que le vol de la porte d’entrée  du camp sont  d’autant plus abominables », a déclaré la chancelière ajoutant, « J’espère que ceux qui l’ont commis seront vite arrêtés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *