Amnsesty International : « 694 personnes exécutées en six mois en Iran »

Le régime iranien exécute des prisonniers à la vitesse « stupéfiante » de 3 par jour, déclare l’ONG « Amnsesty International », beaucoup sur de fausses accusations. Un nouveau rapport d’Amnesty montre comment le régime théocratique a mis à mort près de 700 personnes au cours des six derniers mois seulement. 694 personnes plus exactement ont été exécutées entre le 1er janvier et le 15 juillet selon le rapport, juste un jour après que l’Iran ait signé un accord avec les puissances mondiales pour lever les sanctions sur son programme nucléaire. Ce chiffre est près de trois fois le nombre officiel donné par les autorités iraniennes. 743 personnes ont été exécutées dans l’ensemble de l’année 2014, ce qui signifie qu’au rythme actuel des exécutions, l’Iran aura probablement dépassé ce chiffre d’ici la mi-août.

Amnesty a déclaré que le chiffre était particulièrement inquiétant compte tenu du fait que les tribunaux imposant la peine de mort sont « totalement dépourvus d’indépendance et d’impartialité. »

La majorité des personnes exécutées jusqu’à présent en 2015 l’ont été pour des infractions liées à la drogue, l’homosexualité et les vols. Détenir même de petites quantités de stupéfiants est un crime punissable par la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *