Amnesty international dénonce le comportement de l’Egypte à la frontière avec Gaza

Amnesty International a dénoncé hier l’expulsion de centaines de résidents habitants la zone limitrophe de la frontière avec Gaza dans le Sinaï égyptien réclamant la fin des « démolitions arbitraires » et « des évictions forcées ». L’armée égyptienne a établi à la frontière avec la bande de Gaza une zone-tampon, large de 500 mètres sur environ 13,5 km de la frontière, afin de limiter les passages clandestins dans les tunnels creusés par le Hamas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *