Amnesty International dénonce dans un rapport « les crimes contre l’humanité » à…

Alep! Pour une fois, l’organisation Amnesty Internationale ne s’en prend pas à Israël dans l’un de ses rapports, ce qui mérite d’être souligné. Selon l’ONG, la population est victime au quotidien d’abus et de « crimes de guerre » commis tant par les forces loyales au régime de Bachar Al-Assad que par la rébellion. « Certaines actions du gouvernement équivalent à des crimes contre l’humanité », précise par ailleurs Amnesty International. « En visant de manière délibérée et continuelle les civils, [le pouvoir en place] semble avoir adopté une politique insensible de punition collective contre la population à Alep », fait valoir Philip Luther, le directeur du programme Moyen-Orient – Afrique du Nord au sein de l’ONG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *