Amman accuse Israël de « poignarder la paix »

Le Premier ministre jordanien, dont le pays a récemment rappelé son ambassadeur à Jérusalem, a estimé dimanche que les tensions autour du Mont du Temple à Jérusalem représentaient « un coup de poignard » à la paix avec Israël. Israël et la Jordanie se sont engagés à la paix et au respect de l’accord de paix mais cet engagement ne vaut pas que pour une partie seulement, c’est un engagement qui vaut pour les deux parties », a martelé Abdallah Nsour lors d’une conférence de presse à Amman.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *