Alyah : ceux qui partent et ceux qui restent

L’alyah j’en rêve… Monter en Israël, ce n’est vraiment pas pour moi… L’alya consécration où descente aux enfers ???

Vaste sujet que celui de l’alyah et tellement plus nébuleux qu’une équation mathématique à …100 inconnues. En effet, nous sommes tous de grands spécialistes de l’alya : ne serait-ce que parce que chaque année, le fameux ‘’ l’an prochain à Jérusalem ‘’ nous projette inconsciemment dans ce retour à Sion, qui même s’il reste de l’ordre du fantasme, est inscrit dans ‘’ le génome juif ‘’ de chacun d’entre nous.

Le problème majeur de l’alyah, c’est que les violons ne sont pas accordés. Certains seront cassants afin de vous dissuader à faire le pas en terre promise, car tel ‘’ Conan le barbare ‘’, ils auront la fâcheuse tendance de massacrer à tour de bras ce pays, dont beaucoup ne connaissent pas la réalité.

D’autres auront tendance à magnifier l’alyah et à la rendre irréelle, voir fantasmagorique.

Or l’alyah, c’est avant tout un processus de maturation qui se doit d’être boosté par une préparation concrète et structurée. L’alya de groupe en est le meilleur exemple depuis 25 ans, en ayant aidé plus de 1500 familles. L’alyah de groupe permet aux familles de 20 à 55 ans de relever positivement le défi de l’alyah.Cette aide est loin d’être virtuelle, elle relève d’une longue expérience en matière d’éducation, intégration à la société israélienne dans toute sa complexité et d’une aide au quotidien durant la première année d’alya.

Se former à l’alyah

Mais avant cette ‘’ fameuse première année ‘’, vous bénéficierez d’une année qui vous formera à l’alyah. En effet, on se forme à l’alyah, comme tout projet de vie, il se pense, il se peaufine et il se matérialise au mieux, une fois que vous aurez un maximum de connaissances et de bases concrètes sur lesquelles vous appuyer. Séminaires de formation, voyages d’étude en Israël, rencontres régulières avec des intervenants de la société civile israélienne : pour faire court voici la recette de l’alyah de groupe !

Une recette qui réussit à chaque fois puisque le chiffre des retours en France est de l’ordre de 2% pour l’alyah de groupe contre 20 à 30 % pour une alyah en solo.

Programme trop alléchant …et bien si vous avez quelques minutes à consacrer à l’alya, un petit détour sur le Facebook de cette association https://www.facebook.com/alyahdegroupe/, vous permettra de partir à la rencontre des centaines de juifs qui ont réaliser un rêve ancestral tout en ayant gardé les pieds bien au sol.

Vous préférez avoir des informations directes par téléphone, composez depuis la France le 01 86 96 93 51 et vous pourrez enfin poser toutes vos questions.

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *