Alger judenrein tremble devant Wonder Woman

Déprogrammé d’un festival à Alger, le film américain «Wonder Woman», dont le personnage principal est incarné par l’actrice israélienne Gal Gadot, a aussi suscité une pétition demandant son interdiction en Algérie.

Le film américain «Wonder Woman» a été déprogrammé d’un festival à Alger. Cette annulation intervient alors que sa projection prévue a créé la polémique sur les réseaux sociaux à cause de sa tête d’affiche, l’actrice israélienne Gal Gadot. Le film devait être projeté le 8 juin à Alger, mais aujourd’hui, il n’apparaît plus dans le programme «modifié» de la 2e édition des Nuits du cinéma organisée à l’occasion du ramadan par la société privée de distribution MD Ciné et l’Établissement public Arts et Culture d’Alger.

Cependant, les organisateurs ont assuré que cette déprogrammation était liée à des problèmes de droits d’exploitation et non à la campagne en cours contre sa diffusion, en raison de la présence de Gal Gadot. «Le film sera reprogrammé une fois les contraintes administratives liées aux droits d’exploitation réglées», a assuré Amine Idjer, responsable de la communication de MD Ciné. Il a précisé que «le ministère algérien de la Culture avait donné le visa d’exploitation» et assuré que cette déprogrammation n’avait rien à voir avec la campagne de boycott lancée sur internet.

Lire la suite

source : JForum