Alerte rouge concernant le risque terroriste en Turquie

Environ 3.000 personnes entretiendraient des liens avec le groupe Etat islamique (EI) en Turquie, estime un rapport des services de renseignements turcs, qui avertit de risques d’attaques contre des intérêts occidentaux dans le pays. Le rapport, publié samedi par le journal Hürriyet, prône une surveillance accrue de ces milliers de personnes, afin notamment d’établir le rôle précis de chacune d’elles. Il indique, par ailleurs, qu’une alerte « rouge » a été envoyée aux services de sécurité, mettant en garde contre de possibles attaques contre les ambassades de pays occidentaux par des jihadistes de l’EI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *