Al-Sissi se propose d’être la clé du problème palestinien

Selon Galei Tsahal, le président égyptien, le général Abdel Fatah al-Sisi, aurait offert au chef de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, 160 km² de la péninsule du Sinaï proche de Gaza afin d’en faire la base d’un Etat palestinien. Ce territoire, cinq fois plus grand que la bande, serait relié à certains villages arabes de Judée-Samarie qui seraient autonomes ou gérés par l’AP et laisserait à Abbas plus de territoires qu’il en aurait eu si Israël lui cédait une région stratégique à laquelle elle est historiquement attachée. En échange, Abbas cesserait d’exiger que l’Etat hébreu revienne aux frontières de 1967. Selon les mêmes sources, Mahmoud Abbas aurait rejeté la proposition égyptienne, soulignant une fois de plus que le but de l’AP n’est pas de créer un « Etat palestinien », même plus grand que prévu, mais de continuer à travailler à la destruction de l’Etat juif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *