Air France ne veut pas se confronter au « Conseil des consommateurs d’Israël ».

 

Air France, qui vient d’obtenir 7 milliards de prêts consentis par l’Etat, et donc avec la garantie du contribuable français, rembourse comptant et en numéraire les billets des vols annulés pendant la crise du coronavirus aux passagers américains et israéliens. En même temps, Air France impose unilatéralement aux passagers français, un bon à valoir exerçable sur douze mois, sans autre alternative.Lire la suite sur israelvalley.com