Agrandir Israël vers la mer

Agrandir Israël selon ses besoins… En voilà une bonne idée ! Si ce n’était qu’un tel projet lui aussi, s’éloigne s’en revient avant que de repartir pour s’en revenir inlassablement telle une vague sur la côte d’une île toute nouvellement construite !

Élargir le pays vers la mer ! En 2002, le gouvernement israélien avait déjà été amené à approuver un plan de construction de deux îles artificielles au large des côtes du pays. L’une consacrée à la construction d’un aéroport international et l’autre au logement. Il faut dire que pareille proposition revient régulièrement tous les deux ou trois ans sur le tapis. Mais avec des variantes du style y abriter un port, une base militaire, une usine de dessalement, voire une centrale électrique. Le défenseur actuel de ce projet n’est autre que Binyamin Netanyahou soi-même.

Voilà un bon point que l’on a plaisir à décerner à un homme représentatif du dynamisme du pays qu’il dirige en tant que Premier ministre. (Une qualité incontestablement reconnue à Israël si toutes les autres lui sont systématiquement contestées !)

Si l’on ne fait rien…

En 2018, Netanyahou avait exposé son idée personnelle sur la question :

« Israël, avec ses 9.3 millions d’habitants comptabilisés, est l’un des pays les plus peuplés du monde. Il devrait devenir le plus surpeuplé dès les années 2050 si l’on ne fait rien… Même si l’on peut espérer voir notre population ne faire que croître et embellir !

Ainsi, je soumets à l’approbation du gouvernement un plan visant à créer une équipe qui relancera la construction d’îles artificielles, a déclaré le chef du gouvernement, ajoutant que l’utilisation d’îles artificielles pourrait libérer les côtes israéliennes des infrastructures pour la plupart aussi industrielles qu’inesthétiques ! ».

Sœur Anne ne voyez-vous rien venir ?

Que va-t-il advenir de cette proposition en ces temps d’incertitude politique? Connaîtra-t-elle le même sort que toutes les autres dont le projet voté en 2002 ? A moins que ce ne soit Netanyahou en personne qui y renonce, comme certains médias le laissent à penser…

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *