Des agents Russes pour déstabiliser le pèlerinage juif à Ouman (Ukraine) ?

La police ukrainienne a arrêté trois hommes, des terroristes qui, alors qu’ils étaient désireux de dresser les groupes ethniques les uns contre les autres, auraient également ciblé des Juifs à Ouman, dans le centre du pays.

Ces individus ont été appréhendés au début du mois à un poste-frontière alors qu’ils transportaient des explosifs, selon le site d’information KP. Citant des responsables non-identifiés du bureau du procureur régional, le site fait savoir que les suspects avaient prévu de faire exploser un monument érigé pour les Hongrois avec pour objectif de faire s’accroître les tensions autour d’une législation en Ukraine qui rend illégale l’utilisation de cette langue dans les écoles élémentaires.

Les trois suspects sont également les auteurs d’une série d’incidents antisémites, selon les informations transmises, notamment le jet d’une grenade, le 21 septembre, sur des pèlerins juifs à Ouman, où 30 000 membres de la communauté se réussissent à l’occasion de Rosh HaShana chaque année pour fêter la nouvelle année aux abords du tombeau du Rabbin Nachman de Breslev.

Ils sont également accusés d’avoir vandalisé à la peinture rouge une synagogue d’Ouman en 2016 et d’avoir laissé sur les lieux une tête de cochon – un incident que de nombreuses personnes avaient attribué à la haine anti-juive et au mécontentement exprimé par les locaux face aux problèmes causés par le pèlerinage.

Ils ont été de surcroît accusés d’avoir peint « mort aux Juifs » sur la synagogue de Chernivtsi au mois de novembre dernier et d’avoir tenté de mettre le feu à la synagogue de Lviv au mois de juillet. Les suspects ont nié l’ensemble de ces mises en cause.

La Russie en embuscade ?

Même si les procureurs ne l’ont pas spécifié, ces arrestations ont entraîné des théories qui laissent entendre que les trois hommes travaillaient pour la Russie dans le but d’exacerber les tensions sociales en Ukraine et de donner une mauvaise image du pays à l’international.

La Russie et l’Ukraine – où les médias ont accusé les agents occidentaux de sabotage pendant les longues décennies pendant l’ère communiste – échangent dorénavant des accusations similaires depuis 2014, année où une révolution dirigée par les nationalistes en Ukraine a permis de renverser l’ancien président Viktor Yanukovych qui, selon ses critiques, était un faire-valoir corrompu de la Russie. La Russie a annexé la Crimée, la reprenant à l’Ukraine, et appuie les séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

Les deux pays ont également échangé des accusations d’antisémitisme dans une tentative apparente de se discréditer mutuellement devant l’Occident.

SOURCE: CFCA

Une pensée sur “Des agents Russes pour déstabiliser le pèlerinage juif à Ouman (Ukraine) ?

  • 9 octobre 2017 à 7:17
    Permalink

    Quand Bibi va t’il comprendre que les Russes et leur président sont les ennemis du peuple juif et d’Israël ? Il serait temps pour Bibi de voir la réalité et de réévaluer les relations avec ces antisémites , pour la sécurité et la quiétude du pays.Les Russes,les Iraniens et le Hezbollah sont des ennemis postés aux frontières nord.Il faut les traiter comme tel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *